Les salles de classe risquent de se remplir fortement lors des rentrées scolaires 2014 et 2015. C’est en effet l’objet d’une étude menée par la Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance (Depp).

Bien que le primaire ait déjà accueilli 41.700 écoliers supplémentaires à la rentrée 2013, ce dernier ouvrira ses portes à près de 35.600 élèves de plus en septembre 2014 puis 23.400 à la rentrée 2015.

Le secondaire sera également touché. Mais c’est le lycée qui semble le plus concerné avec une augmentation de 24 000 élèves à la rentrée 2014. En septembre 2015, son effectif devrait également s’accroitre pour atteindre les 49 000 lycéens supplémentaires, année où le collège devrait perdre 19 500 élèves.

« Un afflux qui s’explique à la fois par la relance de la scolarisation des enfants de deux ans en zone d’éducation prioritaire et par l’arrivée de ‘générations de taille importante’ » en CP, souligne la Depp. Ainsi, le primaire et le secondaire devront accueillir, au total, plus d’une centaine de milliers d’élèves supplémentaires sur les deux prochaines rentrées.

Education nationale : 22 200 postes créés

Trop d’élèves, mais pas assez de postes. C’est la raison pour laquelle le président François Hollande avait promis la création de 60 000 emplois sur le quinquennat dont 54.000 dans l’Education nationale, notamment après la suppression de 80 000 postes sous la droite.

Pour le moment, sur ces 54 000, 22 200 postes ont effectivement été créés dans l’Education nationale mais 31 800 sont actuellement en attente.