Les frais des concours « aggravent la sélection sociale dans les grandes écoles »

Les étudiants multiplient les concours et dépensent des sommes importantes dans l’espoir d’intégrer une grande école. Un phénomène qui tend à freiner la mixité sociale.

Certains étudiants tentent plusieurs concours pour espérer intégrer une grande école. « Ceux qui postulent aux écoles de commerce, passent en moyenne sept concours différents et ceux qui visent une école d’ingénieurs tentent généralement deux concours », indique Francis Jouanjean, délégué général de la Conférence des grandes écoles (CGE).

Or le budget à prévoir grimpe très vite quand on vise une grande école, même si d’un établissement à l’autre, les tarifs peuvent doubler, voire tripler. Mais rares sont celles où les concours d’entrée sont gratuits. En effet, une inscription à des concours communs à plusieurs écoles peut varier de 100 à 400 euros. Mais lorsqu’un établissement organise ses propres admissions, les tarifs sont moins élevés (ils varient entre 80 et 150 euros).

Un frein à la mixité sociale

Bien que certains boursiers, issus des familles les plus modestes, aient le droit de bénéficier de la gratuité des frais de concours ou d’un tarif à moitié prix, les efforts des écoles ne suffisent pas. Car pour être boursier, le plafond des revenus familiaux est de 33.100 euros annuel. Cela signifie que les étudiants issus d’une famille même légèrement au-dessus de ce barême « doivent payer ces frais de concours élevés et sont obligés de limiter le nombre d’écoles qu’ils vont tenter d’intégrer », a indiqué Williams Martinet, président de l’Unef. Ce phénomène contribue ainsi « à aggraver la sélection sociale dans les grandes écoles, qui accueillent déjà une majorité d’élèves issus des lycées des beaux quartiers ».

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.