Orthographe : ne noter que les réussites ?

Le ministère de l'Education nationale travaille à un nouveau barème de notation de la dictée, qui prendrait en compte les éléments bien orthographiés.

« Actuellement, la dic­tée fait le plus sou­vent l’objet d’une évalua­tion des­cen­dante : par rap­port au texte source, l’enseignant décompte, en néga­tif, les erreurs com­mises » indique le minis­tère de l’Education natio­nale. Or poursuit le ministère, « cette pra­tique, décou­ra­geante pour l’élève, ne per­met pas pour autant de bien cer­ner quelles sont ses dif­fi­cul­tés ortho­gra­phiques et quels remèdes y appor­ter ».

RTL révélait hier que, suite à ces considérations, le ministère de l’Education nationale travaillait actuellement à une nouvelle forme de notation de la dictée, qui ne prendrait plus seulement en compte les erreurs, mais également les réussites. Il s’agirait donc d' »une évaluation positive« . Plus précisément, l’enseignant serait encouragé à « ne plus compter le nombre de fautes mais plutôt le nombre de mots qui sont bien orthographiés » et à « mettre en valeur les obs­tacles sur­mon­tés par les élèves« .

Cette nouvelle méthode de notation a été expérimentée en juin dernier pour la correction de 1500 copies dans les académies de Poitiers et Créteil. Le ministère indique qu’elle semble défa­vo­ri­ser les « bons en dic­tée« , et favoriser « les élèves plus faibles glo­ba­le­ment (notes de 5 à 15) ».

Qu’en pensent les professeurs de français ?

4 commentaires sur "Orthographe : ne noter que les réussites ?"

  1. JOSY44  11 avril 2014 à 18 h 16 min

    un véritable sacandale!
    Et que propose-t-on pour les fautes d’orthographe de plus en plus nombreuses « oeuvres » des instituteurs sur les cahier s des élèves ou sur les carnets de liaison?
    L’orthographe est une science qui s’apprend mais pour cela il faut que le maître soit capable d’expliquer la grammaire ,l’étymologie et toutes les autres parties de l’étude de la langue : c’est alors que tout paraîtra clair à nos enfantsSignaler un abus

    Répondre
  2. Loys Bonod  12 avril 2014 à 14 h 26 min

    Toute méthode qui permet de rendre le naufrage moins visible est nécessairement bonne. Si en plus les rares élèves bons en orthographe sont défavorisés, que rêver de mieux ?Signaler un abus

    Répondre
  3. byor  12 avril 2014 à 18 h 16 min

    Quelle agréable surprise de se rendre compte que l’on est dans les clous, voire même en avant-garde !
    Enseignant en CE1, depuis deux ans je pratique la dictée quotidienne. Il y a les dictées simples associées à un apprentissage lexical, pendant ces dictées, on commente, on rappelle, on dessine les chaînes d’accord, on explicite bref on apprend en faisant !
    Il y a les dictées d’évaluation et là, grâce à un logiciel gratuit (livret one click), je pratique une notation multi compétences :
    orthographe lexicale (nombre de mots sus), correspondance lettres/sons (j’écris ce que j’entends), accords au sein du GN, accords sujet verbe… Des notes (correspondant à un pourcentage de réussite) et des smileys figurent à côté de chaque compétence. L’avantage de ce logiciel est la possibilité de noter sur n’importe quel nombre d’items et on peut suivre les progrès et les besoins des élèves. Positiver, c’est possible et nécessaire et la notation multi compétences le permet en mettant en valeur les points positifs.Signaler un abus

    Répondre
  4. chrisreac  14 avril 2014 à 23 h 30 min

    Mon Dieu …Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.