La FCPE a adressé, samedi 5 avril, au nouveau ministre de l’Education Benoît Hamon, un communiqué affirmant « la nécessité impérieuse de mener à son terme la refondation de l’Ecole ».

Pour la première fédération de parents d’élèves par ailleurs, « la réforme des rythmes scolaires doit être poursuivie ». Elle demande à cette occasion « la pérennisation du financement par l’Etat de la mise en place des activités périscolaires« .

La fédération insiste aussi sur la « promesse des 60 000 créations de postes dans l’Education nationale » -rejoignant ainsi la position des syndicats enseignants– et la nécessité de poursuivre le chantier de « la refonte des contenus des programmes scolaires« , engagé par le Conseil supérieur des programmes, qui vient de définir sa charte.

La FCPE demande enfin au ministre de se pencher sur la réforme du collège, particulièrement urgente.