A priori, les créations de postes dans l’Education pas menacées

Le ministre de l'Education, Benoît Hamon, ne confirme pas le rabotage de près de 15 000 postes évoqué par Les Echos.

Les pistes du gouvernement pour trouver les 50 milliards d’économies : c’est le titre d’un article publié aujourd’hui par le quotidien Les Echos.

Parmi ces 50 milliards, l’Etat doit lui-même économiser 17 milliards d’euros. Alors le quotidien pose la question : l’Education nationale sera-t-elle concernée ? « François Hollande devrait revenir sur son objectif de stabilité des effectifs de fonctionnaires sur le quinquennat. Et ce en ne faisant pas la totalité des quelque 60.000 recrutements d’agents prévus à l’Education nationale d’ici à 2017. Le chiffre pourrait être raboté de 10.000 à 15.000. »

A cette annonce cependant, Benoît Hamon répond aujourd’hui par la négative. Lors d’échanges avec la presse à l’occasion de la remise des prix aux lauréats du concours contre le harcèlement, le ministre de l’Education nationale en effet ne confirme pas la remise en cause de la création de 10 000 à 15 000 postes dans l’Education, indique ainsi AEF.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.