Damien et Ulysse, élèves de 4e et médiateurs

Damien et Ulysse, élèves en classe de 4e au collège Dargent à Lyon, sont tous les deux médiateurs. Après avoir suivi une formation en 5e, ils ont acquis des techniques pour désamorcer les conflits d’élèves. Rencontre.

Damien et Ulysse, médiateurs

Damien et Ulysse, médiateurs

Comment et pourquoi êtes-vous devenus médiateurs  ?

Damien : tous les élèves de 5e reçoivent chaque année une formation de 18h, réparties sur un semestre à raison de 2h par semaine. Nous apprenons à désamorcer les différends entre élèves, en travaillant sur la communication, l’écoute, le dialogue, l’estime de soi… L’an dernier nous avons été une quarantaine à nous porter volontaires à l’issue de la formation initiale. Nous avons alors reçu 6h de formation supplémentaire.

Ulysse : j’ai moi-même fait l’objet d’une médiation par un élève de 3e lorsque j’étais en 6e. Un soir à la sortie du collège, je me suis battu avec un de mes amis. Les surveillants m’ont alors proposé de rencontrer un médiateur, ce que j’ai accepté. Ce n’était pas évident mais c’était dans mon intérêt. Nous avons parlé à trois, pour finalement trouver un accord et nous sommes redevenus amis. Cette expérience m’a donné envie de m’investir à mon tour.

En quoi consiste exactement votre rôle de médiateur ?

Ulysse : si jamais j’ai connaissance d’un conflit entre deux élèves, à condition qu’ils ne soient pas plus grands que moi c’est la règle, je suis autorisé à essayer d’aller régler le problème en nouant un dialogue. En général, il est préférable d’intervenir à trois, avec le soutien de deux autres médiateurs.

Damien : tous les élèves savent qu’ils peuvent venir nous voir s’ils ne savent pas comment régler eux-mêmes un désaccord. La photo de tous les médiateurs est affichée sous le préau du collège et puis nous portons un badge à la récréation. Tout ce que l’on nous confie reste secret mais nous connaissons nos limites. Si le conflit est trop important, nous pouvons servir d’intermédiaires et proposer aux élèves de les accompagner vers les bonnes personnes, par exemple l’infirmière scolaire ou l’assistante sociale. Et si c’est grave, nous ne donnons pas de détails mais nous devons révéler la nature du conflit à notre référent.

A quels types de conflits avez-vous été confrontés ?

Ulysse : avec Damien, nous sommes intervenus en début d’année auprès de deux élèves de 6e, un garçon et une fille. Ils se connaissaient depuis l’école primaire mais ne se supportaient plus. Ça risquait de dégénérer entre eux…

Damien : la fille était davantage motivée alors que le garçon ne souhaitait pas s’exprimer. Nous les avons quand même reçus pour qu’ils mettent des mots sur l’origine de leur conflit. Au final, nous avons émis des pistes pour qu’ils trouvent seuls une solution et nous ne les avons plus revus ensuite, ce qui est plutôt bon signe !

La médiation par les pairs permet-elle de remédier à la violence ?

Damien : Il y a aura toujours des problèmes que nous ne pourrons pas résoudre mais c’est une des solutions. Grâce à la médiation, on se comprend mieux et on se parle plus.

Ulysse : le fait d’être médiateur nous aide aussi à mieux comprendre comment fonctionnent nos relations. Ça nous rend plus responsables et sans doute plus citoyens.

2 commentaires sur "Damien et Ulysse, élèves de 4e et médiateurs"

  1. idnap  4 avril 2014 à 12 h 22 min

    La diffusion de votre article sur la médiation par les pairs va dans le sens de la politique de la délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire, et de toutes les associations qui œuvrent sur le terrain, d’autant plus fortement que ce sont les jeunes médiateurs eux mêmes qui en font la promotion.
    Bonne continuation à eux et aux équipes d’adultes qui les encadrentSignaler un abus

    Répondre
  2. nh  7 avril 2014 à 21 h 47 min

    Divers organismes forment à la médiation.Ces jeunes médiateurs ont bénéficié de la formation proposée par l’association Génération Médiateurs.La spécificité de Génération Médiateurs est de former des équipes d’adultes qui à leur tour formeront les jeunes. C’est le gage de la réussite et de la pérennité de la médiation dans un établissement. Pour de plus amples renseignements voir le site:www.gemediat.org
    Bravo à ces 2 jeunes médiateurs qui ont bien su témoigner de leur rôle et de leur formation.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.