D’après un sondage CSA publié hier, 89 % des Français estiment que les formations en apprentissage offrent un accès facilité au premier emploi. 93 % jugent d’ailleurs que le gouvernement devrait augmenter son soutien aux entreprises qui recrutent des apprentis.

Certains résultats laissent penser que l’image de l’apprentissage tend à s’améliorer : 89 % des parents d’enfants scolarisés interrogés se disent prêts à conseiller l’apprentissage à leurs enfants, et 61 % des jeunes de 15-25 ans affirment avoir envie de s’engager dans cette voie.

Cependant, beaucoup de préjugés sur l’apprentissage persistent : 63 % des personnes interrogées trouvent que les formations en apprentissage ont une mauvaise image, 43 % pensent qu’elles débouchent essentiellement sur des métiers peu rémunérés et 43 %  estiment qu’elles concernent essentiellement des jeunes qui rencontrent des difficultés scolaires.

Pour améliorer l’image de l’apprentissage, un rapport officiel des inspections publié la semaine dernière préconisait d’instaurer une découverte obligatoire de ces formations dès le collège, notamment grâce à des visites de CFA ou des rencontres avec des apprentis.

Le sondage a été réalisé par CSA pour l’Institut Montaigne, du 18 au 20 février, auprès d’un échantillon de 1 500 personnes représentatif de la population française.