Paris : les propositions pour l’école des candidats aux municipales 2014

Anne Hidalgo, Nathalie Kosciusko-Morizet, Danielle Simonnet et Christophe Najdovski, candidats aux élections municipales de Paris, ont présenté début mars leurs propositions pour la politique éducative de la Ville.

Candidats aux élections municipales 2014 pour Paris, Anne Hidalgo (PS), Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), Danielle Simonnet (Front de Gauche) et Christophe Najdovski (EELV), ont présenté début mars leurs propositions concernant les rythmes scolaires, la lutte contre le décrochage ou encore la carte scolaire.

Réforme des rythmes

A l’occasion d’un débat organisé par la FCPE, Bruno Julliard a présenté, au nom d’Anne Hidalgo, la politique éducative qu’appliquera la candidate PS si elle est élue.
Elle prévoit notamment d’améliorer l’encadrement des activités périscolaires, grâce à des recrutements et un renforcement de la formation pour les personnels. En outre, ces activités périscolaires « doivent rester gratuites », a estimé le porte-parole de la candidate socialiste.
Christophe Najdovski a également annoncé son intention de recruter des animateurs pour améliorer les taux d’encadrement. « Cela aura une incidence sur les coûts de fonctionnement, mais d’autres seront réduits », a-t-il indiqué. Quant à Danielle Simonnet, elle a prévu d’embaucher 4 000 agents (Asem, ATE, PVP).

Nathalie Kosciusko-Morizet a pour sa part promis d’associer davantage les professeurs de la Ville de Paris à la réforme, déplorant qu’ils ne l’aient pas mieux été lors de sa mise en place.

Décrochage scolaire

Concernant la lutte contre le décrochage scolaire, Bruno Julliard a évoqué la création d’un label de soutien scolaire gratuit dans les établissements, avec « des critères de qualité et de gratuité ». Il a également présenté le pacte local de lutte contre le décrochage scolaire que souhaite mettre en oeuvre Anne Hidalgo. Ce « plan d’action local » visera notamment à coordonner les dispositifs existants. « Nous y mettrons des moyens supplémentaires, en personnels et en locaux », a-t-il indiqué.

Nathalie Kosciusko-Morizet a pour sa part proposé l’enseignement du langage informatique aux élèves, estimant qu' »apprendre un autre langage lorsqu’on est en difficulté d’insertion, c’est une manière de revenir dans le jeu ».
Christophe Najdovski a quant à lui souhaité que les horaires d’ouverture des établissements soient aménagés afin de favoriser « les activités de soutien scolaire« .

Enfin, Danielle Simonnet a annoncé qu’elle « exigera le rétablissement des Rased en primaire et de postes d’infirmiers et d’infirmières ».

Carte scolaire

Bruno Julliard s’est dit « favorable » à la sectorisation, un « outil contraignant qui se fixe l’objectif d’une mixité sociale dans les collèges ». Il a évoqué la mise en place « d’une politique éducative à l’échelle du grand Paris qui garantisse la mixité sociale« .
La candidate UMP NKM a de son côté exprimé la volonté de « faire en sorte qu’aucun établissement ne soit un établissement d’exclusion », ni n’inspire le « rejet ».
Enfin, Christophe Najdovski, la sectorisation doit être conservée, mais les dérogations doivent être « attribuées en fonction des considérations professionnelles ».

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.