Selon le ministère de l’Education nationale, 5,7 % des enseignants ont répondu à l’appel à la grève du 18 mars 2014, lancé par les organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires.

Dans le 1er degré, 5 % des professeurs étaient en grève, et 6,3 % dans le second degré.

Les organisations syndicales avaient appelé l’ensemble des fonctionnaires à la grève ce 18 mars pour réclamer des « mesures urgentes en faveur des salaires, de l’emploi, de la pro­tec­tion sociale et du ser­vice public ». Sud Education avait particulièrement interpellé les personnels de l’Education nationale, dénonçant la « poli­tique d’austérité » du gouvernement et appelant à se mobiliser pour réclamer des moyens.