Rythmes scolaires : plus de 350 Gilets jaunes ont défilé samedi à Paris

Des rassemblements de Gilets jaunes, parents d'élèves opposés à la réforme des rythmes scolaires, ont été organisés dans de nombreuses villes de France ce samedi.

Ce samedi 15 mars 2014, les « Gilets jaunes », collectif de parents d’élèves opposés à la réforme des rythmes scolaires à l’école primaire, ont organisé des rassemblements et des défilés dans de nombreuses villes de France.

Participation d’élus

De nombreux enfants, et quelques élus revendiquant « le libre choix des maires » dans l’application de la réforme, ont participé aux cortèges. Les participants étaient plus de 350 à Paris, entre 250 et 300 à Marseille selon les organisateurs et la police, entre 350 et 400 à Mulhouse (Haut-Rhin)…

A Paris, le cortège était ouvert par deux dromadaires. « Venir avec des dromadaires c’est symbolique, c’est un animal qui avance à son rythme et si on le force, il se couche », a expliqué Christian Schoettl, maire de Janvry (Essonne), qui a par ailleurs déposé un recours auprès du Conseil d’Etat pour demander l’abrogation du décret.

« Nos enfants sont fatigués »

« On se bat pour défendre la réussite et la santé de nos enfants« , a commenté Isabelle Nizard, modératrice de l’association des Gilets jaunes, qui compte près de 49.000 « fans » sur la page Facebook « Contre la réforme des rythmes scolaires ».

« Je le vois, nos enfants sont fatigués. Le mercredi était un jour plus calme, sans devoir. Nous ne sommes pas contre la réforme mais pas celle-là, elle a été bâclée », a souligné Brigitte Tardivat, une mère de famille de Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui préconise plutôt de « raccourcir les vacances d’été« .

92% des communes prêtes pour la réforme en 2014

Paul Raoult, président de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE), affirme pour sa part que « petit à petit les uns et les autres trouvent des solutions », et que la réforme des rythmes scolaires est « gagnée ».

Selon le ministère, 92% des communes qui n’ont pas appliqué le décret en 2013 « sont prêtes » pour la rentrée 2014. « Seules 3% des communes rencontrent encore des difficultés, et 5% des communes sont dans une posture d’opposition (…) le dialogue se poursuit avec les élus », précise le ministère dans un communiqué daté du 3 mars.

Source(s) :
  • Avec AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.