La création de 60 000 postes dans l’éducation annoncée par François Hollande pourrait finalement n’être qu’une promesse de campagne, selon les Echos. Le quotidien indique en effet, dans un article publié ce matin, que le gouvernement pourrait revenir sur cette mesure-phare du président de la République pour atteindre l’objectif de 50 milliards d’euros d’économies sur la période 2015-2017.

Cette solution serait « sur la table », après que le gel de l’avancement des fonctionnaires, évoqué il y a quelques semaines par Vincent Peillon, a été écarté pour éteindre la polémique. 25 000 postes ont déjà été créés dans l’Education nationale et l’Enseignement supérieur. En se limitant à 20 000 créations sur la fin du quinquennat au lieu des 35 000 prévues, le gouvernement économiserait 500 millions d’euros, estime Les Echos.

Toutefois, revenir sur les 60 000 postes déséquilibrerait les effectifs de fonctionnaires, puisque ces postes créés dans l’Education sont compensés par des suppressions dans les autres ministères.