Les épreuves orales du bac 2014 pourront être passées « à distance par des moyens de communication audiovisuelle », selon un arrêté publié au J.O. du 11 mars 2014. Les « candidats qui ne peuvent se déplacer jusqu’au centre d’épreuves » (candidat en situation de handicap, hospitalisé ou incarcéré), ou « dont la résidence est géographiquement éloignée de ce centre » pourront bénéficier de ce dispositif.

Un surveillant présent pendant l’épreuve

Un surveillant présent auprès du candidat durant toute la durée de l’épreuve sera chargé de vérifier son identité, lui remettre les éventuels supports ou sujets de l’épreuve et « veiller à toute absence de fraude« . Seront aussi autorisées à être présents durant l’épreuve, le cas échéant :
– les personnes chargées d’apporter une aide aux candidats en situation de handicap,
– les personnes chargées d’apporter une assistance médicale si l’épreuve se déroule sur le lieu d’hospitalisation du candidat,
– les personnes chargées de surveiller la détention du candidat si l’épreuve est organisé dans une structure pénitentiaire.

En cas de problème technique

Si un dysfonctionnement technique perturbait le déroulement de l’épreuve, les examinateurs pourront « prolonger l’épreuve de la durée de cette défaillance sous réserve qu’elle n’ait pas excédé le quart de la durée de l’épreuve », ou « l’interrompre et la reporter ». Le candidat devra alors repasser l’épreuve ultérieurement.