Enseignant : le métier « dont personne ne veut » (baromètre Jobintree 2014)

Le métier d'enseignant arrive en première place du palmarès des métiers ayant attiré le moins de candidatures au 4e trimestre 2013, selon le baromètre Jobintree 2014.

Le métier d’enseignant occupe la première place du classement des professions « dont personne ne veut », selon le baromètre Jobintree 2014, publié fin février. Le site d’emploi a analysé 75 000 offres et 720 000 actes de candidatures sur la période octobre-décembre 2013.

Sur cette période, « Enseignant » arrive en première place des métiers avec « le moins de candidatures ». Jobintree note que le métier « passe de la 4ème place en juin 2013, à la 1ère place des métiers délaissés ». Selon le directeur général de Jobintree, Carlos Goncalves, « ce métier renvoie une mauvaise image bien que ce soit un emploi dit secure. J’entends peu d’enseignants raconter des histoires positives sur leur vie professionnelle« , souligne-t-il dans le Figaro.

D’après le baromètre, le métier le plus attirant au 4e trimestre 2013 est conducteur de train. Il récolte 192 fois plus de candidatures que le métier d’enseignant.

4 commentaires sur "Enseignant : le métier « dont personne ne veut » (baromètre Jobintree 2014)"

  1. Polo  5 mars 2014 à 18 h 28 min

    Si le métier d’enseignement n’est pas populaire alors pourquoi est-ce si difficile d’avoir le concours ?!Signaler un abus

    Répondre
  2. caroudel  7 mars 2014 à 12 h 07 min

    Et comme il y a beaucoup plus de classes que de trains à conduire, le déficit est encore aggravé. On pourrait peut-être offrir des places de professeurs aux conducteurs de trains ?
    Cette statistique doit s’analyser autrement aussi : comme il y a moins de bac plus 3,4 ou 5 parmi les conducteurs de trains, c’est normal qu’il y ait moins de candidats professeurs que de conducteurs de trains. Tout est bon pour dénigrer la profession et si c’était si peu gratifiant (humainement je parle !) il y a longtemps que les démissions se feraient par centaines. Or, ce n’est pas le cas. Ils tombent malades, mais très souvent ils restent quand même.
    C’est déplorable que les journalistes se prêtent à de telles interprétations. Et si c’était à refaire, je serais à nouveau enseignant ! (j’ai 76 ans).
    Bravo les collègues, continuez, malgré la tempête, vous seuls assurez le bon cap.Signaler un abus

    Répondre
  3. alexandre  8 mars 2014 à 12 h 33 min

    si c’était à refaire je ne serais pas enseignant

    aucune perceptive d’évolution à moins d’être  »pistonné » . pistonné et souvent incompétent.

    qui n’a pas vu un IPR, un conseiller au rectorat, au ministère, en IA arrivé après quelques semaines fantômes devant élèves?

    c’est un milieu corrompu comme tant d’autres, politique par exemple: il n’y a qu’à voir les résultats PISA, UNESCO, économiques,…

    c’est l’encadrement qu’il faut refonderSignaler un abus

    Répondre
  4. profaussi  10 mars 2014 à 19 h 21 min

    Conducteur de train, le métier le plus attirant? J’aurais juré que c’était prince ou princesse…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.