© Minerva Studio - Fotolia.com

Jouer aux jeux vidéo peut aider à lutter contre certaines formes de dyslexie. C’est ce que suggère une équipe de chercheurs de l’université Oxford, dans son étude publiée mi-février dans la revue Current Biology.

Les dyslexiques moins réactifs que les autres

La dyslexie, qui touche entre 8 à 10 % des enfants dans le monde, se manifeste par des difficultés d’association des sons avec les lettres correspondantes. Elle se traduit donc bien souvent par des troubles de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Dans leur étude, les chercheurs ont souligné l’existence d’un lien entre certaines formes de dyslexie et les capacités d’attention et de réaction. Après avoir soumis des personnes dyslexiques à des signaux visuels et auditifs, ils ont en effet remarqué qu’elles mettaient plus longtemps à réagir aux stimuli que les autres.

Les jeux vidéo bénéfiques pour l’attention

C’est là que les jeux vidéo interviennent : lors d’une partie le cerveau est obligé d’assimiler rapidement un grand nombre d’informations visuelles et auditives à la fois. Plusieurs études avaient déjà mis en avant le fait que la pratique modérée de jeux d’action améliorait la concentration et l’attention, et selon les chercheurs britanniques, dans le cas de personnes dyslexiques, le bénéfice est important.

Les travaux des chercheurs anglais viennent confirmer les études menées le chercheur James Gee de l’université d’Arizona. Le scientifique avait démontré en 2013 que de jeunes dyslexiques avaient amélioré leur capacité de lecture après avoir joué durant 12h, étalées sur 2 semaines, à des jeux vidéo.

Les jeux vidéo ne sont toutefois pas le remède miracle à la dyslexie. Peggy Gatignol, orthophoniste et directrice du centre de formation de la Pitié Salpétrière, explique à Europe 1 qu’il existe « plusieurs formes » de ce trouble. Autrement dit, « on peut être dyslexique et avoir un problème d’attention, ou pas », souligne-t-elle. Et sur les autres origines de la dyslexie, les jeux vidéo n’ont aucun effet.