Le député UMP Michel Herbillon a réclamé mercredi au président de la Commission des affaires culturelles à l’Assemblée la création d’une mission d’information parlementaire « genre et éducation« .

« Y voir plus clair » sur l’enseignement du genre à l’école

S’il y avait une fin de non-recevoir, Christian Jacob, président du groupe UMP, « en ferait for­mel­le­ment, à la reprise des tra­vaux de l’Assemblée début avril, la demande à la Confé­rence des pré­si­dents », affirme son entourage. « On veut y voir plus clair sur la réa­lité de la place de l’enseignement du genre dans l’Education natio­nale, dans les pro­grammes sco­laires, les modules de for­ma­tion des chefs d’établissement et des ensei­gnants ».

Les ABCD de l’égalité critiqués par l’UMP

Depuis le début de l’année, une polémique sur l’introduction d’une supposée « théorie du genre » à l’école agite les sphères politiques et éducatives. Au coeur de tous les débats, les ABCD de l’égalité, expérimentés dans 10 académies en vue d’une généralisation éventuelle à la rentrée 2014. Ce dispositif, visant à déconstruire les stéréotypes de genre dès les petites classes, avait notamment été critiqué par le député UMP de la Manche, Philippe Gosselin, pour qui il fait partie des « faisceaux » qui créent une « vraie inquiétude ». Des inquiétudes relayées par le collectif JRE, qui avait lancé début février un appel national à une journée de boycott de l’école.

Le président de l’UMP, Jean-François Copé, avait quant à lui attaqué lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro du 10 février le livre Tous à poil ! recommandé, selon lui, par l’Education nationale pour une utilisation dans les classes de primaire. L’ouvrage faisait en réalité partie d’une bibliographie pour la jeunesse proposée par les CDDP de la Drôme et de l’Ardèche.