Rythmes scolaires : des maires découragés par la complexité des dossiers CAF

Selon Françoise Cartron, sénatrice PS de Gironde, certains maires du département ont refusé de renvoyer le dossier CAF pour l'aide à la mise en place des activités périscolaires, trop complexe à remplir.

La sénatrice PS de Gironde et rapporteure de la mission d’information sur les rythmes scolaires, Françoise Cartron, a dénoncé hier la complexité des dossiers CAF à remplir par les maires.

Des taux de recours plus faibles que prévu

« En Gironde, la CAF a indiqué lors d’une réunion de l’AMF départementale que les taux de recours ont été plus faibles que prévus », a déploré hier la rapporteure lors de l’audition de Daniel Lenoir, directeur général de la Cnaf, par la mission d’information sur les rythmes scolaires. « Pourquoi ces taux de recours sont plus faibles ? Parce que trop de maires refusent de remplir les dossiers. C’est trop complexe », a-t-elle estimé.

Des accusations que n’a pas réfutées Daniel Lenoir. « lls ont raison », a-t-il répondu. « On demande beaucoup trop de choses ce qui alourdit inutilement [la procédure] et décourage ». Il a annoncé qu’un « système de questions réponses, reprenant les questions que se posent les maires » va être mis en place sur le site de la Cnaf.

Les élus vont être consultés

Pour le directeur des politiques familiales et sociales à la Cnaf, Frédéric Marinacce, « la réforme des rythmes a ajouté de la complexité à la complexité en ajoutant un cadre dérogatoire ». Il a toutefois promis de « simplifier » certaines prestations (dont celles qui financent le temps périscolaire hebdomadaire créé par la réforme des rythmes).

Jean-Louis Deroussen, le président de la Cnaf, a quant à lui annoncé son intention de consulter les élus. Aussi bien ceux qui ont adopté la réforme en 2013, pour « savoir quelles ont été les difficultés de mise en œuvre, de fonctionnement [et] les bonnes idées », que ceux qui l’appliqueront en 2014 pour « recueillir leurs attentes ».

Source(s) :
  • AEF

Partagez l'article

1 commentaire sur "Rythmes scolaires : des maires découragés par la complexité des dossiers CAF"

  1. caudrot  20 février 2014 à 15 h 27 min

    suite à votre article, la CAF a par son système de fonctionnement administratif découragé les Maires qui souhaitent s’engager dans l application des rythmes scolaire. De plus certaines communes n’ont pu bénéficier des aides au motif que la CAF a décidé unilatéralement de ne pas signer durant 2 ans de nouveaux CEJ. Je me pose la question de la politique de la CAF qui manifestement ne souhaite pas accompagner ces nouvelles mesures. Où est l’équité dans ce dossier ?Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.