Photo Dumpster Project/Facebook

Photo Dumpster Project/Facebook

Ses élèves l’appellent désormais « Professeur Poubelle ». Jeff Wilson, enseignant en science de l’environnement à l’université de Houston, a décidé d’habiter durant un an dans une benne à ordures installée sur le campus, pour sensibiliser ses élèves aux questions d’écologie.

3 m² sans chauffage

Le professeur souhaite en effet prouver qu’il est possible de vivre en consommant moins de ressources et en réduisant ses déchets. L’idée étrange d’emménager dans une poubelle lui est venue alors qu’il se trouvait dans un café. « J’étais en train de corriger un article scientifique en me demandant comment je pourrais rendre mes recherches plus accessibles pour l’apprentissage des étudiants », explique-t-il.

Après avoir vendu ses effets personnels pour 1 dollar, Jeff Wilson a pu s’installer, début février, dans son nouveau logement de 3m². Mesurant plus d’1m80, l’enseignant est obligé de dormir en diagonale du fait de l’exiguïté de la poubelle. Dépourvu de chauffage, il ne dispose pour se protéger du froid que d’un sac de couchage spécial, grâce auquel il peux résister à des baisses de températures allant jusqu’à -26°. « Espérons que les températures ne descendent pas plus bas ! », ironise le prof. Pour pouvoir disposer d’eau potable, il filtre l’eau d’un lac à proximité, et se douche au gymnase.

Les étudiants pourront passer une nuit dans la poubelle

Si au début de l’expérience, l’habitat de Jeff Wilson sera pour le moins rudimentaire, l’enseignant compte l’aménager au fur et à mesure de l’expérience, suivant différentes étapes. Par exemple, il installera bientôt une machine à laver. Il prévoit de tirer les 150 litres d’eau nécessaires à son fonctionnement au lac de la ville. « Je devrai donc transporter huit seaux d’une vingtaine de litres jusqu’à la colline », souligne l’enseignant.

Il espère aussi pouvoir lors d’une prochaine étape doter sa benne à ordures de sanitaires.

A chaque nouvelle installation, les étudiants pourront « proposer différentes solutions, mener quelques recherches. Les différentes solutions seront ensuite testées », explique Jeff Wilson. Les étudiants pourront également, s’ils le souhaitent, partager un temps l’expérience de leur professeur en allant passer une nuit dans la benne.

A terme, l’enseignant espère répondre à la question « Peut-on vivre correctement dans un habitat mesurant 1 % de la surface moyenne d’une maison américaine, en consommant 1 % de son énergie et son eau, et en rejetant 1 % de ses déchets ? »

Si l’expérience de Jeff Wilson peut sembler farfelue, elle prouve au moins l’implication incroyable de cet enseignant américain dans son métier ! Et vous, seriez-vous capable d’habiter durant un an dans une poubelle pour mener à bien un projet pédagogique ?

 

[vid id= PfwQ8wzLKuM]