Pour V. Peillon, « ce que veulent les professeurs, ce n’est pas de l’argent, c’est du temps »

Vincent Peillon a affirmé jeudi, lors d'une visite dans un collège d'Avignon, que les enseignants de ZEP ne voulaient pas d'"argent", mais "du temps" pour se concerter.

Pour Vincent Peillon, les enseignants de zone d’éducation prioritaire veulent « du temps » plutôt que « de l’argent ». Le ministre de l’Education nationale visitait jeudi le collège Anselme-Mathieu d’Avignon, appartenant à l’un des premiers réseaux REP+ mis en place à la rentrée prochaine.

Lors de cette visite, relatée par l’Express, les enseignants ont présenté au ministre diverses réalisations de leurs élèves (exposition photo, CD de musique), qui ont enthousiasmé le ministre.  « Mais où trouvez-vous l’argent pour faire tout ça? », s’est-il même étonné. Une enseignante a avoué utiliser son « matériel personnel ». « On bricole beaucoup » a poursuivi le principal, qui n’a toutefois pas souligné le manque de moyens mis à sa disposition.

Après avoir félicité le « dévouement » de l’équipe enseignante, le ministre a donc estimé que « ce que demandent les professeurs, ce n’est pas de l’argent, c’est du temps, et c’est ce que nous allons leur donner. Avec les dispositifs REP+ , ils auront plus de temps de concertation ».

Pour Vincent Peillon en effet, « le système scolaire qui marche le mieux est celui qui donne le plus de confiance aux élèves; et l’estime de soi, la confiance, c’est ce que la pratique artistique permet de développer ».

Partagez l'article

3 commentaires sur "Pour V. Peillon, « ce que veulent les professeurs, ce n’est pas de l’argent, c’est du temps »"

  1. Loys  17 février 2014 à 11 h 46 min

    Ça tombe bien : les enseignants français ont perdu 8% de pouvoir d’achat entre 2000 et 2010 selon l’OCDE. Dans le même temps, dans l’ensemble des pays de l’OCDE les salaires ont augmenté de 20% en moyenne.Signaler un abus

    Répondre
  2. guy morel  21 février 2014 à 15 h 06 min

    Il se fiche de qui le ministre ? Sur les trois dernières décennies, les enseignants ont perdu, selon les études, entre 25 et 40% de pouvoir d’achat.
    Mias c’est vrai que pour enseigner aux pauvres, mieux vaut des enseignants qui ont des points communs avec eux.Signaler un abus

    Répondre
  3. narno  25 février 2014 à 23 h 41 min

    Et encore de la désinformation ! Non non ! Les enseignants aimeraient AUSSI une augmentation ! Leur baisse de pouvoir d’achat n’a que trop duré ! (ça date de ce cher monsieur Jospin !!!)Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.