Les enseignants de la région parisienne sont appelés à la grève le jeudi 13 février 2014, par les sections départementales du Snes-FSU de Paris, Créteil et Versailles. Le syndicat veut protester contre la baisse de moyens prévue dans certains établissements d’éducation prioritaire.

La manifestation débutera à 14h, place Saint Michel, et prendra la direction du ministère, indique le Snes.

Dans un communiqué publié dimanche, le syndicat se dit déçu par le décalage entre le discours de Vincent Peillon, qui a présenté il y a quelques semaines un grand plan de refonte de l’éducation prioritaire, et la réalité du terrain. Selon le Snes, les mesures présentées par le ministre (notamment la décharge de service) ne profitent qu’à « une poignée » d’établissements, classés sous la nouvelle appelation REP+. Et « le potentiel éducatif dans beaucoup d’établissement ZEP est réduit afin de financer la décharge de service instaurée dans les REP+ ou ouvrir de nouvelles divisions destinées à absorber les hausses des effectifs », dénonce le syndicat.

Depuis mi-janvier, des établissements d’enseignement prioritaire du 92 se mobilisent contre les baisses de dota­tions horaires glo­bales de plu­sieurs col­lèges et lycées. Plusieurs établissements ont organisé des grèves et une pétition a été lancée.