Sur l’année, un élève perd en moyenne 5,4 % du temps d’enseignement à cause de ses absences, quel qu’en soit le motif, indique une note d’information de la Depp datée de février 2014. La proportion d’heures perdues pour absence est très inégale selon les établissements : au collège, les élèves perdent en moyenne 4,8 % du temps d’enseignement, au LEGT, 5,7 % et au lycée professionnel 8 %.

La proportion d’heures ratées s’élève à 1,1 % si on ne tient compte que des absences injustifiées, tous établissements confondus. Selon la Depp, le taux d’élèves absentéistes (cumulant au moins 4 demi-journées d’absences non justifiées par mois) est « stable depuis 3 ans » : 3,9 % en moyenne. Encore une fois, la réalité est différente selon les établissements : au collège, on compte 2,2 % d’élèves absentéistes sur l’année, au LEGT 4,9 % et au lycée professionnel 11,8 %. Selon la Depp, « « les manquements à l’obligation scolaire », une orientation plus ou moins désirée, mais aussi un temps de transport plus élevé » peuvent en effet conduire à un taux d’absentéisme plus élevé en LP.