Lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro dimanche 9 février, Jean-François Copé, député-maire de Meaux, a dénoncé le fait que l’Education nationale recommande aux enseignants l’utilisation du livre « Tous à poil ! », dans le premier degré.

« On ne sait pas s’il faut sourire, mais comme c’est nos enfants, on n’a pas envie de sourire. A poil le bébé, à poil la baby-sitter, à poil les voisins, à poil la mamie, à poil le chien… » a-t-il ainsi déclaré.

En réalité, ce livre fait partie d’une bibliographie de littérature jeunesse proposée par les CDDP de la Drôme et de l’Ardèche sur le thème de l’égalité hommes-femmes, et également d’une mallette pédagogique.

Dédramatiser la nudité, sujet trop souvent tabou

L’objectif de cet ouvrage, peut-on lire sur le site de l’éditeur, est de permettre aux jeunes lecteurs ( à partir de 8 ans) « de constater que tout le monde, sans exception, se ressemble une fois déshabillé. Sans voyeurisme mais avec une bonne dose d’humour, « Tous à poil ! » amusera certainement les lecteurs et leur permettra de dédramatiser la nudité, sujet trop souvent tabou.  »

Jean-François Copé a par ailleurs dénoncé le fait que ce livre mettait à mal l’autorité des enseignants : « A poil la maîtresse…vous voyez, c’est bien pour l’autorité des pro­fes­seurs ! ».

 

Voir l’intervention de Jean-François Copé sur LCI :