Le Sgen-CFDT a déposé un préavis de grève pour permettre à tous les personnels de la mission de lutte contre le décrochage scolaire de se mobiliser le 12 février 2014. Ils souhaitent que ces derniers « obtiennent la reconnaissance que le système éducatif leur doit« . En effet, pour le Sgen-CFDT, les personnels de la MDLS sont des enseignants de l’Education nationale à part entière, dont l’engagement mérite respect et considération. En appelant à la grève, ils souhaitent bénéficier de droits statuaires clairement définis, d’obligations de service identiques et d’un authentique déroulement de carrière, comme tous les autres enseignants.

Alors qu’ils sont « les principaux acteurs du succès » dans cette lutte contre le décrochage, « ces personnels sont pour la plupart précaires » indique le Sgen, cité par l’AEF. « Ils sont d’ailleurs soumis, depuis septembre, à de fortes pressions, de tous les échelons hiérarchiques de l’Education nationale ».

23 000 décrocheurs ont réintégré une formation en 2013

Alors que 140 000 jeunes quittent chaque année le système scolaire sans diplôme, 23 000 décrocheurs ont réintégré une formation en 2013 ou entamé un service civique, selon le ministère de l’Education nationale. Le nouvel objectif fixé pour la fin 2014 est d’atteindre 25 000 jeunes de retour en formation initiale. Enfin, 11 000 jeunes bénéficient aujourd’hui d’un « parcours de retour en formation » sous l’égide de la Mission de lutte contre le décrochage scolaire.