En moyenne par an, un élève coûte à la France 10 180 $ (7 545 €), contre 9 310$ (6 900€) en moyenne dans les pays de l’OCDE, selon une étude menée par la Depp.

Le coût est inégalement réparti entre le primaire et le secondaire : la France dépense moins que la moyenne de l’OCDE pour le parcours d’un élève dans le primaire mais plus pour un élève pendant la durée de ses études secondaires. Ceci pourrait s’expliquer par une scolarité primaire plus courte en France que dans la plupart des pays (5 ans au lieu de 6) et une scolarité secondaire plus longue (7 ans au lieu de 6).

On peut également noter que la durée de l’ensemble primaire et secondaire correspond le plus souvent à la scolarité obligatoire : elle varie de 11 ans pour les Pays-Bas à 13,5 ans pour l’Irlande. En France, ce parcours est de 12 ans, soit légèrement moins que pour la moyenne des pays de l’OCDE (12,4 ans).

En ce qui concerne l’enseignement supérieur, la durée moyenne d’études en France (4 ans) est très légèrement supérieure à la moyenne de l’OCDE (3,9 ans).

OCDE : les administrations territoriales, première source de financement de la scolarité

En France, l’Etat participe à hauteur de 64 % à la dépense moyenne pour la scolarité et les administrations territoriales à près de 26 %. Pour la moyenne de l’OCDE, ce sont les administrations territoriales qui contribuent pour la plus grande partie à la dépense (52 %). L’Etat central, quant à lui, participe à hauteur de 33 %, indique la Depp, cité par l’AEF.