Le nouveau Conseil national d’évaluation d’évaluation du système scolaire, prévu dans la loi d’orientation et de programmation pour l’école, est installé ce matin en Sorbonne par le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon.

Chargé d’évaluer « en toute indé­pen­dance l’organisation et les résul­tats de l’enseignement sco­laire« , en se pro­non­çant notamment « sur les métho­do­lo­gies et les outils des évalua­tions conduites par le minis­tère chargé de l’éducation nationale », le Conseil est présidé par la chercheuse Nathalie Mons. Il est composé de « deux députés, de deux sénateurs, de deux représentants du Conseil économique, social et environnemental et de huit personnalités qualifiées ».

Les avis et les évaluations du Conseil, son rapport d’activité ainsi que le bilan annuel des expérimentations seront rendus publics. Ses modalités d’organisation et de fonctionnement ont été définies dans un décret publié en octobre.