Ce jeudi, lors de sa visite à Marseille, George Pau-Langevin, ministre déléguée à la Réussite éducative, a annoncé qu’elle souhaitait étendre les dispositifs relais pour les élèves décrocheurs, en installant notamment des internats relais. Ces derniers seront créés afin que les jeunes puissent être, à la fois « sortis de leur quartier » et « encadrés à plus long terme, sur une année » a affirmé la ministre.

Permettre aux élèves de reprendre les bases

Les dispositifs relais ont pour but de reconduire les élèves vers le chemin de l’école. En effet, « l’élève en difficulté scolaire ou de comportement est sorti de la classe et il est repris dans une petite structure avec un enseignant particulièrement compétent », a expliqué la ministre. Ces dispositifs permettent aux élèves de reprendre les bases et de les faire réfléchir aux notions de citoyenneté, de civisme

George Pau-Langevin a par ailleurs vanté les résultats de ces dispositifs affirmant qu' »au bout de 2 à 3 mois l’élève qui a repris confiance » peut revenir dans sa classe. Enfin, la ministre souhaite également renforcer les partenariats avec la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) en augmentant le nombre d’éducateurs. « Nous avons les enseignants, mais nous avons vraiment besoin d’éducateurs (PJJ) si l’on veut que le système fonctionne correctement ».