L’alerte sociale a été lancée, aujourd’hui, par le syndicat enseignant Sgen-CFDT sur le niveau de rémunération des professeurs des écoles, moins élevé que celui des enseignants du secondaire.

Le syndicat, qui « exige un engagement clair du ministère de l’Éducation nationalesur le calendrier de rattrapage, tant pour l’ISAE que pour l’accès à la hors classe », a mis en ligne une pétition présentant ses revendications. Il envisagerait une grève, selon l’Express.

Soulignant que « les professeurs d’école […] sont recrutés depuis 1990 au même niveau de diplôme que les professeurs certifiés« , le Sgen dénonce un indice moyen de rémunération plus faible chez les PE, qui se traduit par « un écart de 240 € brut par mois ». Une différence qui « se creuse au cours de la carrière », puisqu’à 30 ans d’ancienneté, le traitement d’un professeur des écoles est de 2 438 €, tandis que celui d’un certifié atteint 3 128 €, indique le Sgen. Il rappelle aussi que si l’ISOE, prime allouée aux enseignants du secondaire pour le suivi et l’orientation des élèves, s’échelonne de 1 200 à 2 400 €, l’ISAE, prime perçue par les PE, ne s’élève qu’à 400 €.

Selon le syndicat, l’inégalité se traduit également par le taux d’accès à la hors-classe, qui chez les PE, « n’atteindra que 4,5 % des promouvables en 2015 alors qu’il est de 7 % pour les certifiés ».

Le Sgen-CFDT, qui « exige un engagement clair du ministère de l’Éducation nationale sur le calendrier de rattrapage, tant pour l’ISAE que pour l’accès à la hors classe », a mis en ligne une pétition présentant ses revendications. Il envisagerait une grève, selon l’Express.