Peillon : le cannabis au lycée, une question de « santé publique »

Vincent Peillon, interrogé lundi sur un contrôle annuel du cannabis chez les lycéens proposé par un député UMP, a répondu que cela ne suffirait pas face à ce qui est à ses yeux « un problème de santé publique ».

Le ministre de l’Education était interrogé par i>TELE sur une proposition de loi d’Eric Ciotti, également président du Conseil général des Alpes-maritimes, visant à combattre la consommation de ce produit par les adolescents.

Relevant que, selon l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, la France est, après la République tchèque, le pays où la consommation de cannabis est la plus élevée chez les 15-16 ans, M. Ciotti propose que les lycéens soient « obligatoirement soumis, périodiquement, et au moins une fois par an, à un examen médical de dépistage de produits stupéfiants ».

« Une fois par an, si ça suffisait! », a commenté M. Peillon.

« On a un travail considérable de prévention et d’accompagnement sur les questions d’addiction. » « Ces chiffres », a-t-il dit en élargissant le problème à l’alcool, au tabac, aux grossesses précoces et à l’obésité pour les jeunes, « sont très mauvais ». « La consommation de cannabis concerne énormément de jeunes et de moins jeunes. C’est une question de santé publique », a-t-il insisté.

En octobre 2012, le ministre avait souhaité un débat sur la dépénalisation du cannabis, suscitant un tollé et une mise au point de Matignon assurant qu’une telle solution ne serait pas mise en oeuvre.

Pour le syndicat lycéen Fidl, la proposition d’Eric Ciotti « n’apporte qu’une réponse répressive et délaisse l’action pédagogique et préventive sur ce sujet ».

« Pour autant, ajoute la Fidl dans un communiqué, le problème de la consommation de cannabis est bien présent dans les lycées, les lycéens et les jeunes de manière générale se tournant de plus en plus vers ce genre de produit qui leur sert souvent d’échappatoire à des situations familiales et sociales compliquées ».

La FIDL propose de donner un cadre légal à la vente ainsi qu’à la distribution du cannabis en France qui permettrait à l’État d’avoir un contrôle sur les modes de consommation ainsi que sur la composition des produits vendus et donc d’avoir une garantie sanitaire ».

Alors que le Colorado, avant l’Etat de Washington, vient d’autoriser la consommation de cette substance, le président Barack Obama a estimé qu’en fumer n’est pas plus dangereux que boire de l’alcool, ajoutant toutefois que c’est « une mauvaise idée » de le faire, dans une interview au magazine The New Yorker dont des extraits ont été publiés dimanche.

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.