13,5 % des professeurs de français au collège n’ont reçu aucune formation en langue, souligne une note de la Depp datée de décembre 2013. C’est-à-dire ni formation académique (langue française ou linguistique ou sciences du langage), ni formation didactique (enseignement de la langue française ou apprentissage de la langue par les élèves).

Aucune formation pour 40 % des profs de CM2

Au collège, les enseignants sont 79,8 % à avoir reçu une formation académique, et 67 % une formation en enseignement de la langue. En revanche, ils ne sont plus que 28,1 % à avoir bénéficié d’une formation en apprentissage de la langue par les élèves. Et seulement 25 % ont reçu les 3 formations.

En CM2, les professeurs sont 40,3 % à n’avoir bénéficié d’aucune formation, seulement 17 % à avoir reçu une formation en langue française, linguistique ou sciences du langage. Ils sont en revanche plus nombreux à avoir reçu une formation didactique : 52,8 % en enseignement de la langue française et 38,6 % en apprentissage de la langue par les élèves. Seuls 10,6 % ont bénéficié des 3 formations.

Un enseignement jugé ennuyeux par les élèves

Plus de la moitié des enseignants interrogés déclarent ne pas éprouver de mal à construire leur enseignement de la langue. Les enseignants rencontrant des difficultés évoquent un sentiment d’échec face à la démotivation d’élèves, qui jugent cet enseignement « ennuyeux, rébarbatif, décourageant et répétitif depuis l’école élémentaire ».

Les enseignants rencontrant des difficultés sont par ailleurs un quart à souhaiter le renforcement de la formation continue dans le second degré.