Le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon adresse dans ses voeux 2014 aux personnels éducatifs ses « remerciements pour le travail que nous avons accompli ensemble tout au long de l’année au service de l’École ».

Première année de la refondation

« L’année 2013 a été pour nous tous une année importante et d’abord pour l’École. C’est la première année réellement de refondation de l’École de la République », rappelle le ministre dans la vidéo de ces voeux de nouvelle année.

[vid site= »dailymotion » id= x18kax5]

Vincent Peillon veut écarter les « doutes » et l' »incertitude » suscitées par les réformes, et affirme que « le grand métier de professeur » retrouve de l’intérêt auprès des étudiants, en particulier suite à l’ouverture des Ecoles supérieures de professorat et de l’éducation (ESPE).

Il reconnaît que l’application de la réforme des rythmes scolaires « a été difficile », mais que ces nouveaux rythmes génèrent « un meilleur temps scolaire » pour « plus d’un million d’enfants », sans oublier les activités plus nombreuses après les cours, souvent gratuites.

Vers la réussite de tous

Le ministre réaffirme ses autres priorités pour le primaire : « mieux accueillir les enfants de moins de 3 ans, en particulier dans les zones en difficulté (…), mettre là où il le faut plus de maîtres que de classes, revoir nos programmes ». Il rappelle aussi la nécessité de refonder l’éducation prioritaire.

Tout en remerciant les enseignants pour le travail déjà accompli, il les prévient : « nous avons beaucoup de choses à faire ensemble ». « Nous devons poursuivre notre action et nous allons le faire avec la même détermination », affirme Vincent Peillon, guidé par le principe que « notre République se portera mieux lorsque notre École se portera mieux et permettra, comme le demande la loi, la réussite de tous ! ».