© Acerebel/iStockphoto

Voilà qui devrait inciter les étudiants à soigner leurs prises de notes : les plus soignées peuvent désormais rapporter à leur auteur jusqu’à 5 000 euros.

10 bourses de 5 000 euros en jeu

Depuis quelques mois, le site monamphi.com propose en effet aux étudiants de mettre en ligne leurs notes de cours, qui seront évaluées par les autres étudiants. A la fin de l’année, 10 bourses de 5 000 euros « minimum » seront attribuées aux auteurs des notes qui auront obtenu les meilleures appréciations. Les étudiants auront aussi la possibilité de remporter des places de cinéma ou de concert, des entrées pour des parcs d’attraction ou encore des cartes-cadeaux.

Pour le fondateur du site, Arsène Lemaire, il s’agit d' »une façon de remettre en place par voie privée des bourses au mérite« . « Il nous est apparu que les étudiants sont une population, en difficulté financière et le système de la méritocratie semble en panne », confirme en effet la bannière qui apparaît sur la page d’accueil du site.

Monamphi.com se positionne comme une plate-forme leader des MOOC, ces cours multimédia ouverts, gratuits et disponibles en ligne. Les notes publiées par les étudiants peuvent en effet être consultées par tous, gratuitement, à condition d’être inscrit sur le site.

Bientôt ouvert aux enseignants

Un principe que ne cautionnent pas certains enseignants, qui s’estiment lésés. « Nos cours sont des créations, des oeuvres de l’esprit, et les notes des étudiants en sont des reproductions », affirme ainsi Jean-François Hamelin, maître de conférences à l’université de Cergy-Pontoise, dans le Monde. Et si Jean-François Hamelin dit accepter de partager son travail avec ses étudiants, il refuse de le faire « avec une société commerciale qui veut gagner de l’argent ».

Arsène Lemaître, en revanche, soutient que « les notes de cours des étudiants sont leur propriété ». Seules les prises de notes peuvent être mises en ligne et non les documents fournis par l’enseignant. Pour chaque cours proposé, l’étudiant doit en outre mentionner le nom de son professeur.

Le site espère d’ailleurs toucher les enseignants grâce à une offre dédiée : les profs pourront prochainement mettre eux-mêmes en ligne leurs cours, et en rendre, s’ils le souhaitent, l’accès payant. Moyennant bien sûr une commission, prélevée par le site sur les gains réalisés.