Rythmes scolaires : V. Peillon publie « les bonnes pratiques en maternelle »

Le ministre de l'Education nationale Vincent Peillon a publié vendredi les "bonnes pratiques" pour faciliter l'application de la réforme des rythmes scolaires dans les écoles maternelles.

Vincent Peillon a publié vendredi dernier les « bonnes pratiques » à adopter en maternelle pour faciliter l’application de la réforme des rythmes scolaires. Le ministre de l’Education nationale, « sur la base des meilleures pratiques identifiées dans les différentes écoles qui ont adopté les nouveaux rythmes à la rentrée 2013« , formule 4 recommandations.

Alterner les temps d’activité et de repos

– « Respecter une alternance équilibrée entre les temps d’activité et les temps calmes et de repos des enfants (sieste) ». Le ministre préconise de « coucher l’enfant après le repas sans attendre la fin de la pause méridienne« , en permettant « aux élèves de dormir pendant une heure trente à deux heures pour satisfaire leur besoin de sommeil ». Le ministre souligne toutefois qu’en moyenne et grande section, la sieste n’est pas obligatoire.

Aider à l’identification des lieux et des personnes

– « Aider les enfants à se repérer dans les lieux de l’école et à identifier les adultes de l’école ». Il recommande de « favoriser l’identification des lieux par les enfants et de préciser les règles d’utilisation de ces locaux selon les activités et les horaires ». Par exemple en affichant sur les portes des espaces de l’école le nom du lieu, de l’enseignant et de l’ATSEM, ou en matérialisant au sol des repères, « des flèches de couleur ou des pieds, par exemple, pour guider les enfants vers la bibliothèque, le hall de sortie, les toilettes, la cour de récréation ». Vincent Peillon estime également nécessaire que « les parents et les enfants identifient et connaissent les différentes personnes présentes dans l’école, ainsi que leurs rôles et leurs fonctions », et conseille de « présenter aux enfants les adultes de référence, ceux qu’ils vont retrouver à l’arrivée du matin, ceux avec qui ils vont manger, etc ».

Soigner l’articulation entre temps scolaire et activités périscolaires

– « Organiser avec un soin particulier la transition entre le scolaire et le périscolaire« . Le ministre demande aux enseignants et ATSEM de veiller particulièrement « à la bonne articulation des temps scolaires et des temps périscolaires et aux transitions entre les activités », car « les différents moments de la journée sont souvent confondus par les très jeunes enfants ».

Eviter les « empilements d’activités »

– « Adapter les activités aux besoins des jeunes enfants ». Vincent Peillon préconise notamment d' »éviter un ’empilement d’activités’ qui pourrait être générateur de fatigue ». Il propose aux enseignants d’organiser pendant le temps scolaire, « en alternance des séquences d’activités, des moments de repos, des temps de jeux, essentiels pour les jeunes enfants ». Quant aux activités périscolaires, elles doivent préserver « des temps calmes ou de repos dont les enfants ont besoin notamment en maternelle« , et permettre « de prendre le temps de jouer, d’observer, d’agir, de manipuler, de lire, de chanter, de rêver… et d’avoir aussi du ‘temps pour soi’, indique-t-il.

Au travers de ces recommandations, « la question de la fatigue des élèves à l’école maternelle, qui ne date pas de la réforme des rythmes, trouve des réponses pratiques », affirme le ministre.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.