Daniel Filâtre, recteur de Grenoble, président du « comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants » a expliqué à l’AEF le 19 décembre dernier que les ESPE ayant un suivi spécifique seront toutes visitées une à une dès la rentrée par un groupe interministériel Education nationale/Enseignement Supérieur pour faire un point.

Pour rappel, le comité de suivi a été installé le 29 novembre dernier par le gouvernement pour une durée de 3 ans. Il devra présenter son premier rapport une fois l’année scolaire terminée, à l’été 2014. Il a présenté un premier bilan le 20 décembre dernier.

Où en est l’ESPE de Grenoble ?

Le comité a la charge de suivre en particulier 8 ESPE qui ont été identifées comme devant faire l’objet cette année d’un accompagnement spécifique.

Sur les 30 ESPE qui existent actuellement, 8 présentent en effet des difficultés de mise en place. Parmi elles, l’ESPE de Grenoble.

Daniel Filâtre, recteur de Grenoble, fait dans son entretien à l’AEF, le point sur la situation actuelle de cette ESPE. Elle travaille « sur l’accueil des 1 000 enseignants stagiaires de septembre 2014 » et sur de nouvelles maquettes de masters. Il estime par ailleurs que la rentrée 2013 a été réussie pour cette ESPE, même si des problèmes de surcharges d’effectifs se posent, en particulier pour le master MEEF.