Dans un communiqué commun, le Snes-FSU, le SNFOLC, la Fnec FP-FO, le Snalc-FGAF, la CGT Educ’action et SUD Education, réclament la révision du projet de calendrier scolaire triennal 2014-2017, qui prévoit une rentrée des enseignants fin août.

« La journée de prérentrée est une véritable journée de travail ; elle fait partie intégrante de l’année scolaire qui est beaucoup plus perturbée et déséquilibrée par le maintien du zonage que par la soi-disant ‘perte’ d’une journée de cours en septembre », déplorent les syndicats.

Ils protestent en outre contre le rattrapage de la journée de pré-rentrée du 2 septembre, prévu par le calendrier scolaire 2013-2014. Pour l’instant, « dans de nombreux établissements du second degré, seule la demi-journée du matin a été ‘rattrapée’ le mercredi 13 novembre », soulignent les syndicats, et « le bilan de cette demi-journée est accablant : désorganisation des établissements avec, entre autres, la suppression des cours habituels du mercredi après-midi et les conséquences sur le sport scolaire, problèmes de transports scolaires, absence avérée d’efficacité pédagogique… ».

Ils réclament donc l’annulation de la 2e demi-journée de rattrapage, prévue le 11 juin, pour que les personnels ne soient pas « contraints de vivre encore une telle situation ».