Pour lutter contre l’échec scolaire, Vincent Peillon, ministre de l’Education avait proposé de relancer la scolarisation des enfants de deux ans dans les zones d’éducation prioritaire à condition que ces derniers « soient physiquement et psychologiquement prêts à fréquenter » l’école. Une mesure qui est en marche, puisque la scolarisation, à la rentrée 2013, des tout-petits a augmenté de 2.9 points atteignant un chiffre de 20,4% pour un objectif à 30%, selon une enquête effectuée par le ministère de l’Education nationale.
Cette relance de scolarisation, après plus de dix ans de fortes baisses, a permis d’accueillir dans les salles de classes 6 100 enfants de plus qu’à la rentrée 2012. On compte alors 97 200 enfants de deux ans scolarisés au total. Dans les écoles maternelles et élémentaires (privées et publiques), le nombre total d’écoliers supplémentaires, comparé à la rentrée scolaire 2012-2013, s’élève à 41 742. Enfin, bien que douze académies sur une trentaine aient dépassé l’objectif à 30%, cinq académies affichent encore un taux inférieur à 10%.