La répartition académique des postes créés dans l’éducation à la rentrée 2014 a été publiée par l’AEF.

2 355 postes sont attribués au 1er degré. Les académies les mieux dotées sont Créteil et Versailles, avec respectivement 380 et 368 postes. Lyon reçoit 264 postes et Grenoble 182. En revanche, la Guadeloupe et la Martinique n’en obtiennent aucune.

Dans le 2nd degré, 968 ETP (équivalents temps plein) de postes « enseignant » et 1 000 ETP heures supplémentaires année sont créés. Au total (postes+HSA), c’est Créteil qui est la mieux dotée, avec 233 ETP. Nantes en reçoit 200 et Versailles 172. Limoges, la Corse et Caen n’en obtiennent pas, tandis la Guadeloupe, Reims, la Martinique et Nancy-Metz en perdent : -31 pour la Guadeloupe, -43 pour Reims, -60 pour la Martinique et -98 pour Nancy-Metz.

Selon le Dgesco Jean-Paul Delahaye, cité par le Monde, « cette répartition est une réponse à Pisa, bien sûr, lorsque l’évaluation internationale nous dit que nous avons une école inégalitaire, nous donnons plus à ceux qui ont plus de besoin. Mais d’une façon générale, la répartition des moyens d’enseignement pour la rentrée prochaine répond au double besoin de réparation et de refondation ».