L’Académie des sciences fait part de sa grande inquiétude quant à l’avenir de la recherche en France dans un texte publié hier : « toute la communauté scientifique est touchée par la diminution des crédits, avec une acuité particulière pour les chercheurs dont les travaux de grande qualité ne sont pas appréciés à leur valeur par les comités de sélection des appels à projets, soit par limitation des enveloppes budgétaires, soit par rejet des recherches ‘hors-mode' ».

L’Académie dénonce le fait que les projets de recherche « originaux » ne soient pas pris en compte et que seuls les projets étant habituellement financés le soient encore. C’est un frein considérable au maintien d’une véritable recherche de qualité.

Autre danger, ce manque de perspectives conduit les meilleurs jeunes chercheurs « à rechercher un départ vers des universités et des laboratoires étrangers ».

L’Académie, pleinement consciente de la grave situation de crise du pays, insiste cependant sur le fait que sous-investir dans la recherche représente une menace non seulement pour l’avenir de la science, mais également pour l’économie et l’éducation.

Pour rappel, le budget 2014 des organismes de recherche est annoncé, encore une fois, à la baisse, dénonce Sauvons la Recherche, le 15 décembre, dans un communiqué.