Les cantines scolaires des lycées d’Ile-de-France proposeront bientôt des tarifs unifiés, échelonnés en fonction du quotient familial, a indiqué ce mardi Henriette Zoughebi, vice-présidente du Conseil régional d’Ile-de-France en charge des lycées.

De 1 à 4 euros

« Le prix plan­cher serait de 1 euro, le prix le plus élevé de 4 euros, avec des tranches pour tenir compte des reve­nus des parents et ne pas péna­li­ser les reve­nus moyens« , a expliqué Henriette Zoughebi lors d’une conférence de presse. « Il faut arri­ver à une grille unique et c’est com­plexe car nous devons faire avec l’héritage de plu­sieurs mil­liers de prix dif­fé­rents » dans les 471 établissements de la région, a-t-elle souligné.

La première étape du dispositif sera adoptée lors de l’examen du bud­get 2014, qui aura lieu du 18 au 20 décembre 2013. La mise en place se fera progressivement, sur 5 ans par tranche de 100 lycées, et débutera à la rentrée 2014.

« Une question de justice sociale »

Un rapport sera présenté en février prochain, avec des propositions de tarifs et le choix des lycées qui appliqueront la mesure dans les premiers temps. La région versera une aide financière aux lycées où beaucoup d’élèves paieront le tarif le plus bas, pouvant s’élever « en année pleine entre 30 et 40 mil­lions d’euros, quand tous les établis­se­ments appli­que­ront cette nou­velle tari­fi­ca­tion », d’après Henriette Zoughebi.

« Quand on sait que cer­tains élèves ne pou­vaient plus man­ger à par­tir du 15 ou du 20 du mois, faute de pou­voir payer, c’est une ques­tion de jus­tice sociale tout autant que de santé publique », a-t-elle estimé.