Lac Mars habitable Curiosity Nasa

Etendue probable d'un ancien lac découvert par Curiosity dans le cratère de Gale. (photo NASA/JPL-Caltech/MSSS)

Le robot Curiosity, qui a repris fin novembre son exploration de Mars après des problèmes d’alimentation électrique, vient de confirmer l’existence d’un lac situé dans le cratère de Gale il y a plusieurs milliards d’années, qui aurait pu abriter la vie.

Curiosity avait détecté de l’argile lors de deux forages en mars et en mai dernier. Après examen des échantillons par le laboratoire embarqué du robot, les preuves définitives de l’existence d’un lac ont été publiées hier lundi dans la revue américaine Science. Selon les estimations de la Nasa, ce lac aurait mesuré près de 50 kilomètres de long. Dans un climat froid et aride, il aurait été alimenté par la fonte des neiges des montagnes qui bordent le cratère.

Habitable pendant des millions d’années

John Grotzinger, un géologiste de l’Institut de technologie de Californie (Caltech) et membre de l’équipe de recherche de la mission Curiosity, affirme que le réseau aquatique observé (nappes phréatiques, lacs et cours d’eau) « est très similaire à un environnement terrestre ». Ce lac aurait donc pu abriter une vie microbienne.

Les roches analysées par Curiosity couvrent en outre « des millions voire des dizaines de millions d’années, ce qui représente une longue période d’habitabilité », remarque John Grotzinger. L’argile locale baptisée « Cumberland » se serait formée dans des eaux ni trop acides ni trop basiques, des conditions « qui sont assez remarquables, dans lesquelles des microbes pourraient avoir survécu« , souligne le scientifique. Curiosity pourrait donc bien extraire des restes de micro-organismes martiens lors de prochains forages, à condition de tomber sur le bon emplacement.