Professeurs de classes préparatoires : appel à la grève lundi 9 décembre

Le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, affirme sa fermeté sur les heures supplémentaires effectuées par les professeurs de classes préparatoires. Un appel à la grève a été lancé lundi 9 décembre.

Plus de 200 enseignants de classes préparatoires ont manifesté ce mercredi à Paris contre une éventuelle réforme du ministère qui entraînerait une modification de leur temps de travail et une baisse de salaire. Six associations d’enseignants des classes prépa ainsi que deux syndicats, le Snalc et le Snes ont lancé un nouvel appel à la grève lundi 9 décembre.

« Je ne reculerai pas »

Le ministre de l’Education, Vincent Peillon a averti qu’il ne reculerait pas devant les professeurs qui se disent « surchargés de travail » alors qu’ils font de nombreuses heures supplémentaires. « Comment vous pouvez dire à la fois, « huit heures, je ne peux pas faire plus, je suis surchargé », et faire huit heures supplémentaires », a-t-il demandé. « A ceux-là je dis : ce n’est pas la peine de penser que je vais reculer. Il y a des principes de justice : si on travaille beaucoup, on fait ses dix heures, neuf heures ou huit heures, mais on n’a pas au-delà de quatre, cinq ou six heures supplémentaires », explique le ministre.

Jean-Rémi Girard, secrétaire national du Snalc affirme que « les enseignants des classes prépa doivent être payés à la hauteur de leur niveau et de leurs compétences ».

Toutefois, le Snalc a examiné les dernières propositions du ministère concernant les professeurs de classes préparatoires. Selon le syndicat, ces mesures demeurent insuffisantes : dégradation des conditions de travail et du pouvoir d’achat de nombreux personnels. La journée nationale de grève sera donc maintenue lundi prochain.

François Zocchetto craint de voir « tomber en panne l’ascenseur social »

Le président des sénateurs centristes François Zocchetto a craint mercredi de voir « tomber en panne l’ascenseur social » avec l’éventuelle réforme qui modifierait les conditions de travail des professeurs de classes préparatoires. Il souligne que « les classes préparatoires sont pour de nombreux jeunes la solution pour sortir de leur milieu et approcher l’excellence« . Ces filières « sont une reconnaissance de la réussite par le mérite, ce qui me semble être une valeur des plus républicaines ». Enfin, il affirme « que la situation s’aggrave et qu’il y a désormais urgence à s’emparer d’une question des plus essentielles : celle de l’éducation et de la réussite sociale et professionnelle de nos enfants« .

1 commentaire sur "Professeurs de classes préparatoires : appel à la grève lundi 9 décembre"

  1. julienhels  6 décembre 2013 à 10 h 58 min

    En tant que PE, les profs de prépa me rappellent ces propos d’Alain :
    « Si l’art d’instruire ne prend pour fin que d’éclairer les génies, il faut en rire, car les génies bondissent au premier appel, et percent la broussaille. Mais ceux qui s’accrochent partout et se trompent sur tout, ceux qui sont sujets à perdre courage et à désespérer de leur esprit, c’est ceux-là qu’il faut aider. »
    Je rappelle que faire classe à des élèves intéressés pour lesquels il n’y a aucune discipline à faire est un plaisir ! Même si il y a du travail…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.