Les résultats de l’édition 2012 de l’enquête Pisa, qui évalue les compétences des jeunes de 15 ans dans 65 pays, viennent d’être révélés par l’OCDE. Depuis la dernière édition du classement, en 2009, la France passe de la 22e à la 25e place.

Le niveau des élèves français a particulièrement baissé en mathématiques. En 9 ans, leur score aux épreuves Pisa dans cette matière a baissé de 16 points, passant de 511 points dans Pisa 2003 à 495 dans Pisa 2012. La France se place ainsi juste au-dessus de la moyenne OCDE pour cette discipline (494 points), indique l’AEF.

En langue française et en sciences, en revanche, le score des élèves français est en hausse depuis 6 ans, selon une infographie de l’Express. Pour la langue française, il passe de 488 points en 2006 à 505 points en 2012, revenant ainsi à son niveau de 2000. La progression est plus timide en sciences, où le score passe de 495 en 2006 à 499 en 2012.

Le classement Pisa 2012 révèle également que le nombre d’élèves en difficulté (sous le niveau 2 de compétence) a augmenté depuis 2003, notamment en mathématiques. Selon Eric Charbonnier, analyste à l’OCDE, cela « sous-entend que le système s’est dégradé principalement par le bas entre 2003 et 2012 ».

Dans un communiqué, le SE-Unsa souligne que « Pisa 2012 confirme ce que les éditions précédentes avaient déjà mis en évidence, le caractère particulièrement inégalitaire de notre école« . En effet, indique le syndicat, « La France est le pays de l’OCDE qui affiche le plus grand écart de performance en mathématiques selon l’origine socio-économique des élèves », un écart qui « s’est creusé entre 2003 et 2012 ».