Prépas : Bayrou réclame le retrait du projet de Peillon, « dérangeant » et « profondément choquant »

Le président du Modem François Bayrou a demandé aujourd'hui le retrait du projet de Vincent Peillon sur les profs de classes préparatoires, qu'il juge "dérangeant" et "profondément choquant".

L’ancien ministre de l’Education nationale François Bayrou a réclamé ce lundi le retrait du projet gouvernemental sur les classes préparatoires, qui constitue selon lui « une atteinte très grave à la méri­to­cra­tie répu­bli­caine ».

Une remise en cause des conditions d’exercice des profs de prépas

« Un très grand nombre de ceux qui ont exercé des res­pon­sa­bi­li­tés dans notre pays venus de milieux sociaux qui ne les y pré­pa­raient pas sont pas­sés par ces classes », ainsi qu' »un très grand nombre de ceux qui ont fait le rayon­ne­ment intel­lec­tuel de la France », a ainsi affirmé le président du Modem. Et ces classes « reposent entiè­re­ment sur le dévoue­ment, l’engagement, la capa­cité scien­ti­fique et le sens péda­go­gique d’enseignants remar­quables ».

François Bayrou a en outre jugé que « vouloir remettre en cause bru­ta­le­ment et uni­la­té­ra­le­ment les condi­tions d’exercice de leur métier c’est choi­sir un nivel­le­ment par le bas pré­ten­du­ment pour favo­ri­ser d’autres ensei­gnants méri­tants ». Pour lui, Vincent Peillon doit prendre la mesure de son erreur et reti­rer un texte « déran­geant » et « pro­fon­dé­ment cho­quant ».

Un nouveau système de décharge défavorable aux profs de prépas

Dans le cadre des discussions sur le métier enseignant, le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon envisage de « repen­ser tout le sys­tème des avan­tages et des décharges pour qu’il soit trans­pa­rent et jus­ti­fié ». Le nouveau dispositif permettrait aux profs de ZEP de faire moins d’heures, mais serait défavorable aux enseignants de prépas, puisqu’il leur imposerait « une aug­men­ta­tion des heures obli­ga­toires « sans com­pen­sa­tion » et « une baisse de salaire« , selon le Sgen-CFDT.

Des asso­cia­tions repré­sen­ta­tives des CPGE et les syn­di­cats Snes et Snalc ont récemment lancé une pétition, qui dépassait ce lundi les 30 000 signatures. Et deux syn­di­cats, le SNALC-FGAF et le SNES-FSU, ont déposé jeudi un pré­avis de grève pour le 9 décembre.

Source(s) :
  • avec AFP

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.