Selon un communiqué de l’Académie de Paris, 41,3 % des professeurs des écoles sont en grève ce 14 novembre contre la réforme des rythmes scolaires dans la capitale.

Ce taux est légèrement inférieur aux chiffres communiqués hier par le ministère de l’Education nationale, qui annonçait 50 % d’intentions de grève à Paris, et 25 % au niveau national.

Le ministère rappelle également qu’un comité de suivi des rythmes scolaires a été mis en place à la rentrée. « Cette instance qui associe le rectorat, les représentants des enseignants, des parents d’élèves, de la Ville de Paris, des associations partenaires de l’école ainsi que des experts, inspecteurs de l’éducation nationale, conseillers pédagogiques et directeurs d’école, s’est réunie pour la 1ère fois le 11 octobre, indique-t-il. Sont prévues des réunions avant chaque vacance scolaire ».

Les enseignants ne sont pas les seuls à rejeter la réforme des rythmes : un sondage publié aujourd’hui révèle que 65 % des parents d’enfants scolarisés en primaire pensent qu’elle doit être abandonnée.