Bientôt des « espaces parents » dans tous les établissements ?

Un lieu réservé aux parents devra être créé dans tous les établissements scolaires, du premier et du second degré. Les personnels de direction de l’éducation nationale et les parents d’élèves saluent l’intention, avec quelques réserves sur sa concrétisation.

Réunion © Woodapple - Fotolia.com

Réunion © Woodapple – Fotolia.com

Une salle devrait être dédiée aux parents et à leurs délégués dans tous les établissements d’enseignement. La circulaire interministérielle du 15 octobre, relative au renforcement de la coopération entre les parents et l’école dans les territoires, rappelle cette promesse de la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole. L’enjeu ? « Rétablir la confiance entre l’Ecole et les parents d’élèves et permettre ainsi une élévation générale du niveau de tous les élèves. » Aucune échéance n’est précisée et le ministère de l’Education nationale indique ne pas encore disposer d’un état des lieux national de la mise en œuvre de ces « espaces parents » dans les établissements.

Des rencontres individuelles ou collectives

La circulaire apporte toutefois quelques détails sur l’utilisation de ces lieux. Ils devront être « principalement dédiés aux rencontres individuelles ou collectives » et faciliter « la participation des familles, les échanges et la convivialité ». Ces rencontres devront être organisées « avec l’aide de l’établissement, à l’initiative des parents ou de leurs représentants, dans le respect des valeurs de la République et notamment des principes de neutralité et de laïcité ». Autre précision : « Des actions et projets collectifs, en lien avec le projet d’école ou d’établissement, peuvent être proposés dans ces espaces par les parents, leurs représentants et leurs associations, les équipes éducatives ou des partenaires de l’école. »

De nouveaux moyens d’échanges avec les parents

La circulaire du 15 octobre souligne aussi la nécessité de « diversifier les modalités d’échanges entre les professionnels et les parents » via des partenariats, « en particulier avec les associations ». Dans cette perspective, ATD Quart Monde a par exemple créé, avec le CRDP de l’académie de Rennes et plusieurs partenaires, un outil de formation pour améliorer les relations entre les parents et l’école. L’outil rassemble des témoignages vidéos de parents et d’enseignants, des fiches d’animation et des « récits de vie ». « L’objectif est d’interroger les futurs enseignants sur leur pratique et de permettre aux formateurs d’organiser des séances de réflexion sur le sujet », explique Bruno Masurel, responsable du projet déjà utilisé notamment par l’ESPE de Bretagne.

Une reconnaissance symbolique

« Ces espaces ont une valeur symbolique, un peu comme l’obligation de nous mettre à disposition un tableau d’affichage et une boîte aux lettres », estime Paul Raoult, président de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques), « c’est reconnaître aux parents une place dans la communauté éducative et c’est important car aujourd’hui nous sommes davantage considérés comme des partenaires que comme de véritables acteurs ». Pour Claire Petitot, secrétaire générale adjointe du SNPDEN, syndicat des personnels de direction de l’éducation nationale, « il est essentiel que les parents puissent bénéficier d’un lieu d’accueil, ce qui n’est pas toujours le cas ». Elle insiste : « il faudra être d’autant plus attentif à leur création dans les zones d’éducation prioritaire où le chemin vers l’école n’est pas toujours naturel. Beaucoup de parents éprouvent des réticences, liées aux difficultés qu’ils ont eux-mêmes rencontrées. »

Un manque de place

Reste un problème, selon Claire Petitot : la mise en place des espaces parents ne sera pas simple car elle se heurtera au manque de locaux vacants. « Dans certains établissements, il sera compliqué de trouver un local, qui soit en plus accessible de manière autonome. Il n’y a qu’à voir les difficultés pour que les enseignants travaillent en dehors du temps de classe : hormis la salle des profs, il n’y a pas toujours de solution. Les espaces parents ne pourront donc pas être créés du jour au lendemain ! »

Du côté de la FCPE, la même prudence est de mise : « ce sera particulièrement complexe dans le premier degré. Pour des raisons évidentes de place mais aussi parce que les bâtiments ne sont pas gérés par les directeurs d’écoles mais par la commune. » Le ministère ne dit pas le contraire, il précise même qu’« en cas de difficulté, le chef d’établissement ou le directeur d’école engage avec les collectivités territoriales compétentes une concertation en associant les représentants des parents d’élèves ».

Quand bien même une solution serait trouvée partout, Paul Raoult le sait : « il faudra voir comment les équipes de terrain vont s’approprier ces espaces et les faire vivre ! »

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.