Contrats aidés dans l’Education nationale : trois parcours

30 000 contrats aidés en plus accordés par Matignon à l’Education Nationale. L’annonce avait fait du bruit en juin dernier. Concrètement, quels métiers sont concernés ? Zoom sur ce statut particulier à travers trois témoignages.

Jennifer

Jennifer

Dans l’Education Nationale, le terme de « contrat aidé » désigne le contrat unique d’insertion – contrat d’accompagnement dans l’emploi (CUI-CAE) . Rémunéré au smic horaire, il s’adresse aux personnes éloignées de l’emploi et comprend 20h de travail hebdomadaire minimum pendant 24 mois maximum (sauf dérogations) (1).

Des missions variées

Jennifer Piquet, 27 ans, est employée en CAE pour la deuxième année consécutive dans un collège à Montpellier. « Après un an au RSA, j’ai postulé auprès de l’académie de Montpellier. J’ai passé un entretien avec deux professeurs et le représentant d’une association d’enfants handicapés et j’ai été recrutée. » Jennifer occupe un poste d’AVS, auxiliaire de vie scolaire, 20h par semaine et gagne 590 euros net. Elle aide et accompagne un enfant autiste 18h par semaine et participe à des heures d’aide collective. Les contrats aidés peuvent aussi être dédiés à l’assistance administrative des chefs d’établissement et directeurs d’école, à l’aide informatique, à la vie scolaire, à la cantine… Leurs missions sont multiples et varient selon les établissements.

Maëva

Maëva

Maëva Ricouard, 26 ans, a été embauchée en CAE comme médiatrice de réussite scolaire dans un collège de Perpignan. « J’étais chargée d’aider la CPE aussi bien pour gérer les appels que les absences. J’ai pu accéder à ce poste parce que j’habitais en zone d’emploi prioritaire », explique-t-elle. Embauchée en CAE pour 12 mois en 2008, son contrat a été prolongé 6 mois. Grâce à cette première expérience au sein de l’Education Nationale, la jeune femme est employée comme assistante d’éducation depuis trois ans. Même parcours pour Muriel Michelin, 52 ans et AVS dans la région nantaise. Après un CAE entre 2006 et 2009, elle a été embauchée sous contrat d’assistante d’éducation. « J’ai eu de la chance que mon expérience ait été reconnue par l’académie, ce n’est pas le cas de tous mes collègues », souligne-t-elle.

En chiffres

Sur les 30 000 nouveaux contrats aidés annoncés par le ministère pour la rentrée 2013, 10 000 sont destinés à l’aide à la direction, 8000 à l’accompagnement des élèves handicapés et 12 000 à l’amélioration du climat scolaire dans les « zones fragiles ». Ces nouveaux recrutements portent à 69 000 la totalité des contrats aidés dans l’Education Nationale.

La formation, socle du retour à l’emploi

Une réussite car le principe des contrats aidés reste de former et d’accompagner les personnes rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi. Une formation d’adaptation au poste est prévue même si elle n’est pas systématique, comme en témoigne Jennifer : « On m’a proposé une formation mais seulement 4 à 5 mois après ma prise de poste. J’ai surtout appris auprès des autres AVS. » « Je n’en ai jamais eu », confirme Maëva. Pourtant regrette Muriel, « sans formation ni accompagnement, le CAE ne sert à rien. On entre et on ressort pour aller à la case départ : Pole Emploi. »

Jennifer a accepté ce contrat avec une stratégie professionnelle : « L’avantage, c’est que j’ai du temps à côté de mon travail, ce qui me permet de continuer à chercher un emploi dans ma branche, l’ethnologie, et de préparer le concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) . » Pour Maëva, la question est différente, « une fois le nombre de contrats maximum atteint, qu’est-ce qu’on peut faire après ? C’est bien, ça fait du travail dans l’immédiat, mais derrière, ça ne débouche pas forcément sur quelque chose… »


Julie Crenn

Note(s) :
  • (1) Le CUI-CAE peut être prolongé jusqu’5 ans pour les salariés de 50 ans et plus bénéficiaires du RSA ainsi que pour les personnes reconnues travailleurs handicapés. De même, les critères d’accès à ces contrats sont soumis à variation car fixés au niveau régional par arrêté préfectoral.

8 commentaires sur "Contrats aidés dans l’Education nationale : trois parcours"

  1. Brigitte  3 novembre 2013 à 18 h 29 min

    Je suis AVS en CAE depuis 5 ans je serai remerciée au mois de mars 2014. Pendant 3 ans j’ai travaillé en primaire pour accompagner une enfant dyslexique, je n’ai pas le Bac, ça n’a dérangé personne mais ils refusent de me faire un contrat d’assistante d’éducation parce que je n’ai pas le Bac cherchez l’erreur…Signaler un abus

    Répondre
    • Fabrice  17 décembre 2015 à 10 h 08 min

      Oui , la france a une administration trés lourde nous ne sommes pour eux que des numéros et des pions qu’on sort quand ça arrange et qu’on remet dans leur boite ensuite …L’administration de l’Education Nationale ne fait pas de cas particulier ce qui est particulièrement inhumain pour les personnes qui seraient capable avec de l’expérience et ne trouve aucun emploi , en milieu scolaire , parce qu ‘il faut avoir le BAC , même pour assistant d’éducation . Moi j’ai été surveillant donc assistant d’éducation dans le scolaire privé et là l’administration est moins lourde et plus souple étudiant au cas par cas les candidats et admettent fort bien un assistant d’éducation même sans le BAC , qui pourrait avoir un autre niveau d’étude par ailleurs , car ce n’est pas parce qu’on a pas la BAC qu’on est un abruti . D’autre part si c’est pour une question de soutien scolaire pour un Lycéen par exemple et bien ce n’est pas aux assistants de faire du soutiens scolaire je suis désolé , il y a des professionnels pour cela .Signaler un abus

      Répondre
  2. linyan  20 décembre 2013 à 14 h 09 min

    je suis AVS i dans un lycée et je finis aujourd’hui, j’ai été AED VIIE SCOLAIRE pendant 6ans ensuite l’inspection a fait une boulette, elle m’a employé sur un même contrat AED AVS I, et m’a demandé de signer un avenant au contrat qui me permettrait de travailler 4mois où j’ai été inemployée pendant mon 1er AED car je suis partie en congé maternité 2 fois 2 mois.
    Je regrette d’avoir signé cet avenant car j’aurai pu les attaquer au tribunal administratif, mais maintenant c’est trop tard je me retrouve au pole emploi avec un bac +3 à rien faire alors que j’étais super efficace au lycée.
    Voilà comment on se sert de nous, je ne peux pas être cédéisée car j’ai seulement 2ans d’ancienneté en tant qu’AVS I.
    A bon entendeur !Signaler un abus

    Répondre
  3. FANNY  19 janvier 2014 à 18 h 47 min

    Bonjour,

    Je suis avs depuis novembre en CUI 24h, puis je avoir une aide ou un tarif sur la cantine scolaire ( école primaire) ?
    Merci d’avance pour vos réponses.Signaler un abus

    Répondre
  4. Céline  17 octobre 2014 à 17 h 04 min

    Bonjour je suis Avs depuis l année dernière dans mon département j ai le droit qu a 2 ans de cui cae d après ce au on ma dit. Je ne sais pas au est ce au il faut faire après une fois le contrat aidé et personne ne peut répondre a cette question. Dans mon école il n y a pas d assistant d éducation et je sais pas si il pourront me garder dans leur école ? Est ce que je peux demander au directeur si éventuellement jai le droit de me faire embaucher ? J aimerais avoir des réponses sur ce sujet. Sa m angoisse énormément et je suis toute seule donc si je me retrouve sans travail une seconde fois je sais pas comment sa va finir… Merci de pouvoir me répondre s’il vous plaîtSignaler un abus

    Répondre
  5. Jenny22  28 novembre 2014 à 10 h 16 min

    bonjour, je viens de signer un contrat aidé (CUE) dans un collège de ma région en qualité d’agent technique (nettoyage). J’effectue 32 semaines et suis payée sur 12 mois, je bénéficie évidemment des vacances scolaires mis à part 2 ou 3 jours de permanences. Sur mon contrat il est spécifié que j’aurais les mêmes avantages que les agents titularisés, qu’est ce que cela veut dire, personne ne peut me répondre (je n’ose pas demander à un responsable pour ne pas avoir l’ air de profiter :-() ; les agents bénéficient de primes (c’est le conseil général qui chapeaute les agents techniques) et lorsqu’ils sont malades ils sont payés intégralement, aurais-je les mêmes avantages ? quelqu’un saurait-il ce qu’il en est ? merci pour vos réponsesSignaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.