Etats-Unis : les examens scolaires excessifs détourneraient les enfants de la lecture

Dans une lettre envoyée au président américain Barack Obama, les auteurs et illustrateurs jeunesse s'inquiètent de l'excès de tests imposés aux enfants à l'école, dont l'une des conséquences serait de tuer chez eux le plaisir de la lecture.

Le site Actualitté publie aujourd’hui les extraits d’une lettre envoyée le 22 octobre par les auteurs et illustrateurs jeunesse au président américain Barack Obama, l’interpellant notamment sur les effets néfastes des tests scolaires excessifs. Ils auraient, selon la lettre, pour effet de faire perdre aux enfants leur intérêt pour la lecture.

Et les récentes politiques de l’administration de Barack Obama favoriseraient cette situation, selon la lettre. « Evaluer les enseignants en fonction des résultats des élèves aux tests impose de standardiser davantage les examens et limite la découverte », déplorent les auteurs. Du coup, les élèves « passent beaucoup trop de temps à préparer les tests de lecture et pas assez de temps à s’emparer des livres qui enflammeraient leur imagination ».

Ils appellent donc le président à « soutenir l’évaluation de vraies compétences, et pas des tests informatiques de questionnaires à choix multiples« .

Le courrier a été signé par plus d’une centaine d’auteurs et illustrateurs jeunesse.

1 commentaire sur "Etats-Unis : les examens scolaires excessifs détourneraient les enfants de la lecture"

  1. rastapopulos  24 octobre 2013 à 22 h 59 min

    On aimerait que nos têtes pensantes et pédagogues avertis prennent connaissance de cet article. Notre système éducatif, croule , entre autres maux, sous une avalanche d’évaluations qui transforment les pauvres professeurs en contrôleurs permanents et les pauvres élèves en machines à régurgiter, à recracher et à cocher des cases. Mais comme disait l’autre dans ce petit ouvrage passablement drôle mais tellement lucide, intitulé  » Mammouthement Vôtre », on n’est pas là pour rire.
    Un peu moins d’évaluations, un peu moins de « pédalogie » et un zeste de dilettantisme ne nuiraient point. Peut-être prendrait-on davantage plaisir à aller à l’école et peut-être y découvrirait-on le goût de la lecture et de l’écriture…
    Pour l’instant, on est loin du compte.Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.