Comment le cerveau nettoie ses déchets?

Pendant la durée de l’éveil, le cerveau accumule de nombreux déchets. Un acteur fondamental pour les combattre : le sommeil. Une récente recherche publiée par la revue américaine Science, citée par l'Express, explique ce phénomène.

Baby with dad © goodluz - Fotolia.com

Baby with dad © goodluz – Fotolia.com

Comment le cerveau se nettoie après une journée bien chargée ? Des chercheurs ont trouvé un mécanisme permettant au cerveau de se libérer de ses déchets. Une découverte intéressante qui pourrait faire évoluer la compréhension des fonctions biologiques du sommeil. Cette information ouvre la voie à de nouveaux traitements pour les maladies neurologiques telles que l’Alzheimer.
Pour ce travail de nettoyage, le système appelé « glymphatique » (système permettant de nettoyer le cerveau des toxines responsables de la maladie d’Alzheimer ou d’autres pathologies neurologiques) est hautement utilisé notamment lorsque le cerveau est au repos. Cette recherche démontre que « le cerveau a différents états de fonctionnement pendant les périodes de veille et de sommeil » explique le Dr Maiken Nedergaard, de la faculté de médecine de l’Université de Rochester (New York), auteur de l’étude publiée par la revue Science. En fait, la nature récupératrice du sommeil résulterait de l’élimination des déchets produits par l’activité neuronale qui s’accumulent pendant la période d’éveil », ajoute-t-il. En effet, pour permettre aux déchets d’être éliminés plus efficacement, des chercheurs ont démontré que les cellules cérébrales réduisaient leur taille de 60% lorsque l’on dort.

Testé sur des souris -dont le cerveau est similaire à celui de l’homme, ce mécanisme de nettoyage intégré dans le système sanguin du cerveau pompe le fluide cérébro-spinal à travers les tissus et le renvoie purifié. Les déchets coincés sont alors transportés par le sang avant d’être évacués jusqu’au foie. Mais le système ne fonctionne pas toujours bien et est ralenti parfois. Afin d’éviter toutes pathologies neurodégénératives, comme la maladie d’Alzheimer, les chercheurs ont souligné qu’il faudrait agir avant qu’il ne soit trop tard : empêcher toute accumulation de déchets cellulaires.

A 60 ans, on a dormi 20 ans !

D’une manière ou d’une autre, presque toutes les espèces animales dorment. Le sommeil est loin d’être une interruption d’activité, c’est une autre forme d’activité de l’organisme. Elle permet par conséquent de limiter jusqu’à même éliminer les déchets que comporte le cerveau. Mais un grand nombre d’autres fonctions s’accomplissent durant le stade du rêve : mémorisation et organisation des informations, résolution des tensions accumulées le jour en les revivant, en les modifiant…

Dormir est indispensable à la récupération de la fatigue nerveuse. C’est aussi un facteur primordial pour la croissance et la maturation du système nerveux en particulier chez l’enfant. Mais à chaque âge, son temps de sommeil. Si à la naissance celui-ci est d’environ 11h par jour, chez l’adulte de 50 ans, le sommeil s’allège et le réveil se fait plus tôt. En moyenne, 8 heures de sommeil par nuit sont convenables.

Le sommeil occupe un temps conséquent de notre vie: le tiers. Notez qu’à 60 ans, on a dormi 20 ans, dont 5 ans de rêves ! Ne négligez pas le repos, il est vital !

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.