Bien que presque tous les parents perçoivent la lecture comme un bon moyen de s’instruire (97%), d’améliorer l’expression orale et écrite (96%) ou de stimuler l’imagination (95%), plus d’un élève sur sept (14%) ne lit aucun livre hors de l’école, selon une étude menée par l’Apel(1).

Toutefois, plus de la moitié des enfants lisent au moins une fois par semaine (56%), et presque tous les jours pour 28% d’entre eux. Ce pourcentage diffère selon les catégories socioprofessionnelles : les enfants lisent tous les jours ou presque dans 36% des ménages les plus aisés, contre 22% pour les autres.

L’école ne développerait pas beaucoup le goût pour la lecture

Les enfants qui lisent, lisent avant tout pour le plaisir (72%), principalement des mangas et des BD (51%), et la lecture prend souvent place en soirée (69%).

Les parents estiment en grande majorité que le goût de la lecture s’acquiert : seuls 11% estiment qu’il ne peut se manifester que spontanément. Peu de parents (à peine 11%) estiment que l’école est importante dans le développement de cet attrait pour la lecture, et jugent plutôt que les responsables sont les parents eux-mêmes (46%) ou l’entourage (30%).