Rythmes scolaires : Copé accusé de « prendre en otages les enfants », des propos pas « acceptables »

Le président de l'UMP Jean-François Copé n'a pas apprécié que Najat Vallaud-Belkacem lui reproche de "prendre en otages les enfants" dans l'émission DPDA, jeudi soir sur France 2.

Najat Vallaud-Belkacem a durement attaqué Jean-François Copé sur le sujet de la réforme des rythmes scolaires à l’école primaire, ce jeudi dans l’émission « Des paroles et des actes » (DPDA) de France 2.

La porte-parole du gouvernement a accusé le président de l’UMP de « prendre en otages les enfants » en s’opposant à la réforme initiée par le ministre de l’Education nationale Vincent Peillon. « Dans l’intérêt des enfants, je vous demande vraiment de renoncer à votre attitude, qui ne vous grandit pas sur un sujet aussi sérieux », a ajouté Najat Vallaud-Belkacem. « Vous trouvez que ce propos est acceptable ? » lui a répondu Jean-François Copé.

« Votre grain de sable insupportable »

« Vous savez très bien qu’une réforme aussi complexe et ambitieuse que celle-là, ça met du temps à s’installer », a affirmé Najat Vallaud-Belkacem. « Vous croyez vraiment qu’en venant mettre votre grain de sable insupportable dans ce sujet, vous améliorez la situation ? »

« Les dysfonctionnements viennent de la manière dont votre collègue ministre [Vincent Peillon, nldr] a négligé l’organisation des choses », a rétorqué Jean-François Copé. « La réalité c’est que sur le principe, cette réforme, tout le monde la veut, [mais] qu’elle a été tellement mal organisée que c’est la panique générale et je demande donc qu’elle soit reportée », a-t-il ajouté.

Une pétition du maire d’Elancourt Jean-Michel Fourgous soutenue par l’UMP, demandant le report de la réforme, compte à ce jour plus de 26.700 signatures.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.