Une intersyndicale composée du Snuipp-FSU, de Snudi-FO, de la CGT Educ’action et de Sud éducation appelle les enseignants du primaire de Haute-Garonne à manifester ce mercredi 9 octobre 2013 contre la réforme des rythmes scolaires mise en place par Peillon. Le mouvement partira à 13h30 de l’école Lakanal de Toulouse, et aboutira au rectorat où se tient le groupe de travail sur le suivi de la mise en place des rythmes scolaires.

« Dégradation des conditions de vie »

Les syndicats protestent notamment contre « la dégradation des conditions de vie et de travail » des professeurs des écoles. Ils dénoncent « un rythme infernal », qui rend « tant la préparation de la classe que les temps de correction extrêmement difficiles », avec pour conséquence « des enseignant-e-s surmené-e-s » et « des élèves qui ne sont pas plus frais et dispos cette année que l’an passé ». Et ceci « alors que l’APC n’est pas ou se met à peine en place dans beaucoup d’écoles ».

L’intersyndicale réclame donc, entre autres, l' »abrogation du décret Peillon » et l' »ouverture de véritables négociations pour sa réécriture ».

Toulouse à 4,5 jours avant la réforme Peillon

A Toulouse, la semaine de 4,5 jours était déjà en vigueur avant le passage de la réforme mise en place par Peillon. Mais grâce au système de dérogation dont bénéficiait la ville, les enseignants avaient la possibilité d’organiser des réunions pédagogiques le mercredi à la place des cours.