L’autorité doit-elle être repensée ? Pour Jérémie Collot, doc­teur en sciences humaines, il faut rénover cette notion « en souffrance » car « écar­te­lée entre le passé et le futur » : elle « puiserait sa force du passé », tout en visant à préparer les élèves au futur.

Dans son livre « Nouveaux élèves, nou­velle auto­rité« , Jérémie Collot propose donc une autorité ayant un autre rapport au temps. « Le futur ne pou­vant plus être pré-vu, il faut rem­pla­cer le futur par l’avenir qui est quelque chose qui nous « arrive ». Appelons cela un à-venir, un évène­ment… « , explique-t-il. « Il faut inven­ter une autorité-avenir ».

Il juge également le développement des nouvelles technologies « fon­da­men­tal au sein de l’école » et estime qu’elles « ouvrent des pers­pec­tives assez pas­sion­nantes » pour l’enseignement.

Il n’est pas certain que Gladys soit d’accord sur ce dernier point !